Lors de notre dernier webinaire, des experts du Groupe ADP, du Crédit Agricole et de RaiseSherpas ont partagé leur point de vue sur la gestion de portefeuille de startups. Ne manquez pas le replay de cet échange !
Je regarde le replay

Cleantech : 10 startups tech contre le changement climatique

By Katerina Mansour - 22 avril 2022

Le premier Jour de la Terre remonte à 1970 et a été créé par le sénateur Gaylord Nelson. De ce temps-là, la sensibilisation aux problèmes environnementaux grandissait parmi la population américaine. Cependant, elle ne faisait pas encore partie de la stratégie politique du pays. Le but de Gaylord Nelson était de convaincre le gouvernement fédéral d’ajouter la lutte pour l’environnement et le changement climatique à son programme politique. Cinq ans plus tard, Wallace Broecker, géochimiste de l’Université de Columbia, popularisera le terme « réchauffement climatique ».

Nelson aura déclaré :

« Le Jour de la Terre est allé au-delà de mes espérances. Le but du Jour de la Terre était de montrer l’inquiétude nationale pour l’environnement, tant et si bien qu’elle réveillerait le système politique de sa léthargie pour, enfin, placer ce sujet politique sur la table politique »

Sénateur Gaylord Nelson

Où en sommes-nous aujourd’hui ?

50 ans plus tard, la cause environnementale fait clairement partie de l’agenda politique. Bien que de nombreux sceptiques demeurent, le changement climatique est largement reconnu comme un phénomène réel, créé par l’espèce humaine. La recherche continue de montrer le besoin de changements drastiques si nous souhaitons inverser la tendance, ou prévenir des conséquences catastrophiques pour les futures générations sur Terre.

Cependant, alors que nous avons fait des progrès significatifs depuis 1970, la route est encore longue, et les inquiétudes s’intensifient. Le dernier rapport du GIEC montre que les effets visibles du changement climatique sont déjà plus graves que ce que nous imaginions. Le dérèglement des systèmes naturels entraîne des conséquences dramatiques à des températures moins élevées que prévues (élévation du niveau de la mer, sécheresses et canicules qui impactent les espèces animales, les arbres et les coraux, etc.). De ce fait, le mouvement derrière le Jour de la Terre persiste, et son aide est la bienvenue dans le climat politique actuel.

Afin de nous aider à lutter contre le changement climatique, les entreprises de la Cleantech partout dans le monde, ont commencé à émerger avec des technologies innovantes. C’est pourquoi nous jetterons un oeil aujourd’hui aux dix startups tech qui aident, d’une manière ou d’une autre, à limiter le changement climatique. Toutes les startups mentionnées ont été notées par Early Metrics avec une note élevée, ce qui indique un fort potentiel de croissance.

Qnergy – États-Unis

Qnergy's remote clean energy system

Qnergy produit des générateurs d’énergie verte dans des régions reculées avec une surveillance intégrée. Ces générateurs donnent accès aux grandes entreprises industrielles à un backup d’énergie hors réseau, ou de l’énergie de maintenance, comme pour les protections cathodiques ou les systèmes antigel. Les générateurs de Qnergy ont besoin de peu de maintenance, et permettent d’atteindre un haut niveau de production d’énergie grâce à leur moteur Stirling. Ce moteur brûle du gaz naturel qui réchauffe l’air, dans un cycle de compression-expansion, qui génère du mouvement et enfin, de l’électricité, qui peut être utilisée localement.

Qnergy se place dans le Top 1 % de notre base de données de startups notées. Nous avons identifié certaines de ses forces comme l’expérience du PDG dans le secteur de l’énergie, la maîtrise des compétences techniques de l’équipe (thermodynamiques, électroniques, etc.), ainsi que les barrières à l’entrée que Qnergy a réussi à mettre en place sur le plan technique, légal ou financier.

Umgrauemeio – Brésil

Umgrauemeio's fire detection platform

Umgraueimeio a développé une solution pour lutter contre les feux de forêts, afin de protéger l’environnement et réduire les émissions de CO2. La startup a automatisé les systèmes de détection qui envoient des alertes en moins de trois minutes après le début d’un feu. La solution requiert l’installation de caméras à haute résolution, dont les vidéos sont traitées par un logiciel qui utilise une IA pour détecter automatiquement la fumée. Umgraueimeio se place parmi notre Top 30 % de startups notées. Nous avons détecté plusieurs forces durant le processus de notation, comme ses nombreux clients déjà sécurisés au Brésil et l’important réseau commercial des fondateurs.

B4Plastics – Belgique

B4plastics 3D filament

B4Plastics a développé des bio-plastiques à l’échelle en utilisant son architecture unique de fabrication de blocs. Ses polymers sont faits à partir de différentes matières premières comme la betterave à sucre, le bois ou le grain. B4Plastics a développé deux produits à l’échelle pour le moment : un filament qui peut être utilisé par les imprimantes 3D pour des produits compostables et des pailles biodégradables. Notre processus de notation a identifié certaines forces comme le processus de production breveté de B4Plastics, ainsi qu’une forte expertise de son fondateur dans les bio-plastiques.

Terradona – France

Terradona's Cliiink solution

Terradona developpe Cliink, une solution qui encourage et récompense le tri sélectif. Cliiink utilise des capteurs placés dans les poubelles publiques, liés à une plateforme en ligne, qui aident à suivre le niveau de remplissage. Les capteurs permettent aux individus de s’identifier sur une application mobile lorsqu’ils jettent des déchets. Pour chaque item jeté, les utilisateurs gagnent des points qui peuvent être échangés contre des récompenses chez des partenaires locaux. Terradona se classe dans le Top 30 % de nos startups notées. Early Metrics a identifié la maturité technique et le réseau commercial du fondateur comme faisant partie des forces de la startup.

Carbicrete

Carbicrete's low carbon emission concrete

Carbicrete a développé une technologie qui permet de produire du béton sans ciment. La startup utilise des sous-produits comme des scories de métaux et du carbone séquestré, afin d’assainir le ciment, et, finalement, produire du béton fiable en carbone. Carbicrete fournit aux producteurs de béton, la technologie, le matériel et le soutien nécessaire à la production d’un béton plus respectueux de l’environnement. Carbicrete se place dans le Top 30 % de nos startups notées. Parmi ses forces se trouvent l’expérience passée du PDG dans le management et le passage à échelle d’entreprises (dont une qu’il a acquis plus tard). Early Metrics a aussi mis en avant les nombreux brevets déposés, qui constituent une forte barrière à l’entrée pour de nouveaux concurrents potentiels.

Revival par Impacte Capital

pair of gray Nike running shoes

Revival développe des processus techniques et industriels de recyclage de chaussures. L’entreprise collecte des sneakers invendues, invendables ou usées, et les trie selon leur état. Si possible, les chaussures sont réparées, données, vendues ou surcyclées à travers un réseau de partenaires. Toutes les autres chaussures sont désassemblées, afin de séparer les matières premières. Le thermoplastique est moulu et transformé en poudre ou en granule. Il est ensuite utilisé dans d’autres chaînes de production. Impacte Capital se situe dans le Top 30 % de nos startups notées. Durant notre notation, nous avons mis en avant l’importante traction commerciale de la startup, après seulement un an sur le marché. Nous avons également souligné l’expérience passée des associés sur le marché de la mode et de la vente circulaire.

Albo Climate

Albo Climate's carbon sequestration monitoring platform

Albo Climate a développé une solution afin de cartographier, mesurer et surveiller la séquestration carbone au-dessous et en dessous du sol. L’entreprise utilise l’imagerie radar par satellites avec des algorithmes exclusifs de machine learning, afin que les grands propriétaires fonciers puissent mesurer précisément le carbone de leurs terres. La plateforme de la startup permet aux grands propriétaires de vendre plus facilement des crédits-carbones certifiés aux entreprises qui cherchent à compenser leurs émissions. Albo Climate est située dans le Top 30 % de nos startups notées. Notre processus de notation a valorisé les fortes compétences techniques de l’équipe de direction (IA, imagerie satellite, etc.). Nous avons également mis en avant l’internationalisation du projet, sur plusieurs continents (Amérique du Nord et du Sud, Afrique).

Greenmetrics

Greenmetrics

Greenmetrics développe une plateforme en ligne qui permet aux entreprises de mesurer l’empreinte environnementale de leur équipement informatique et de leurs logiciels. Les entreprises et les employés ont accès à un tableau de bord avec des données (ex : classement et émissions de CO2), mais aussi à des recommandations et un plan d’action pour réduire leur pollution numérique. Après sa levée de fonds de 1,8 M€, la startup a lancé Greenmetrics Analytics, qui se concentre exclusivement sur l’impact carbone des sites web et du shopping en ligne. Parmi les forces de la startup, nous avons énuméré l’expérience de gestion et de vente de l’ancienne entreprise du PDG (Privacia Recyclage) ainsi que la capacité de l’entreprise à sécuriser des experts clés au sein de son comité scientifique.

Water Horizon

Water Horizon

Water Horizon développe une batterie thermique transportable capable de stocker et de réutiliser la chaleur résiduelle (de 100 à 200°C) des activités industrielles. L’énergie stockée peut être redistribuée à des entreprises et des consommateurs avec des besoins en chauffage ou en refroidissement aux alentours. En somme, elle contribue à rendre les énergies renouvelables plus accessibles tout en atténuant l’impact des activités industrielles. Water Horizon se situe dans le Top 15 % de nos startups notées. Dans notre analyse, nous avons souligné l’innovation de la startup, comme la capacité à fournir du refroidissement à partir de la chaleur extrême qui est capturée. Nous avons également noté la capacité de la startup à financer son développement. En effet, Water horizon a récemment levé 5 M€ pour poursuivre son développement et passer son produit à échelle.

Tryon Environnement

L'unité de valorisation des biodéchets alimentaires par méthanisation verra le jour d'ici l'été prochain.

Tyron Environnement a développé une technologie fondée sur la digestion anaérobie qui permet la transformation de déchets organiques. L’unité automatisée et connectée de la startup, le Modul’o, est composée de plusieurs modules qui suivent les processus suivants : recevoir les déchets, les trier, les chauffer, les « digérer » grâce à des bactéries, produire de l’eau claire, du biogaz et de l’engrais naturel. Les déchets organiques peuvent provenir de foyers, de restaurants, de l’agriculture ou bien de grands distributeurs. Un outil de reporting est également disponible pour surveiller les unités. Tryon Environnement se classe dans le Top 30 % de nos startups notées. Parmi ses forces figurent la séniorité de l’équipe de direction sur ce marché, la levée de fonds passée de la startup et sa technologie brevetée.

Il ne fait aucun doute que le changement climatique restera au coeur des préoccupations pour de nombreuses années. De nombreux secteurs ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour adopter des bonnes pratiques environnementales. De ce fait, nous avons prédit que les solutions de réduction des émissions de carbone feront partie du top 5 des tendances qui marqueront l’année 2022 :

Envie d’en apprendre plus sur les startups qui luttent contre le changement climatique ou pour la durabilité ? Jetez un oeil au Top 15 des startups durables que nous avons mis en avant avec Maddyness, durant le Jour de la Terre de 2021.

Traduit de l’anglais par Robin Vettier

Tous nos articles