Avez-vous manqué notre précédent webinaire sur l'édition VivaTech 2022: key takeaways, trends and predictions ? Le replay est désormais disponible !
Accéder au Replay

Comment construire un pitch deck percutant

By Early Metrics Team - 22 juillet 2022

Le pitch deck est un document de présentation généralement utilisé par les entreprises ou entrepreneurs pour présenter leur projet. Le pitch deck est alors un support clé afin de véhiculer les points importants d’un projet et exprimer la vision de celui-ci à court et long terme. Les informations présentes dans ce document doivent permettre de rassurer ou convaincre les interlocuteurs de l’entreprise en question. Il est donc important de bien le structurer.

Pour générer l’attention et faire passer les messages clés en un temps souvent restreint, le pitch deck doit être concis, synthétique et visuel. Il faut dès lors éviter des slides nourries essentiellement par des textes et plutôt privilégier un design épuré avec des chiffres et des mots clés mis en valeur. La bonne pratique sera généralement d’inclure 2 à 3 informations clés par slide.

Alors, comment devriez-vous structurer votre pitch deck ? Quelles informations doivent être inclues ? Cet article vous donne les bases à garder en tête lors de la conception de ce document important.

Les piliers indispensables du pitch deck

Le pitch deck est un document structuré et tout l’objectif est de trouver un fil conducteur. Aussi, il est facile d’identifier des éléments qui reviennent souvent d’une présentation à une autre et qui semblent alors incontournables. 

La genèse de la société :

Tout d’abord, il est de coutume de commencer par les origines du projet et sa genèse. Cette étape est clé afin que vos interlocuteurs découvrent les raisons derrière la création de votre projet et en apprennent plus sur son équipe dirigeante. Dans ces premières slides il convient alors d’inclure la réponse à certaines questions :

  • Qui sont les fondateurs ?
  • Quel est leur parcours ? (diplômes, expériences passées, etc.)
  • Comment se sont-ils rencontrés ?
  • Comment l’idée du projet leur est venue ? 

Le but de cette section du pitch deck est également de montrer une certaine complémentarité des associés et surtout de souligner la cohérence entre le projet et le passé des entrepreneurs. Selon votre situation, il pourra être judicieux de passer plus de temps sur certaines sections que d’autres. Par exemple, si ce projet n’est pas en lien avec votre parcours professionnel à date, vos interlocuteurs pourraient vouloir mieux comprendre d’où vous est venue l’idée du projet et comment vous l’avez créé malgré ce manque d’expertise. 

La présentation du projet :

Après avoir présenté la genèse de votre société, vos interlocuteurs voudront en savoir plus sur le projet en lui-même. Cette partie du pitch deck aura tendance à être l’une des plus longues. En effet, elle présente à la fois votre technologie et votre avancée commerciale à date. Votre objectif est de faire en sorte que votre auditoire se souvienne de ce que vous avez développé d’un point de vue technique. Il faut qu’ils comprennent les différentes briques techniques de votre solution et qu’ils puissent découvrir votre roadmap. Cette section permettra également de présenter l’avancée commerciale de votre projet. Vous devez donc inclure le nombre de clients que vous avez signé et le chiffre d’affaires que vous avez généré à date. Vous pouvez également faire ressortir quelques KPI commerciaux et aborder le sujet du pipeline commercial.

Peu importe votre niveau de développement, il faudra que vous puissiez apporter une vision claire du projet. Vous devez faire ressortir les points clés sans tomber dans le trop plein d’explications.

La présentation du marché : 

Enfin, il est très important de terminer sur une section qui aborde votre marché. Cette partie permettra à vos interlocuteurs de comprendre l’écosystème dans lequel vous évoluez. Ici, vous devez présenter à la fois les tendances du secteur (croissance, technologies, niveau d’éducation du marché, etc.) et les principaux acteurs avec qui vous êtes en concurrence. La plus grande transparence est attendue ici, ainsi qu’une recherche approfondie.

Que ce soit les investisseurs ou les grands groupes, la majorité préfère une restitution du marché sous forme de graphe plutôt qu’un tableau. Essayez de rendre l’information visuelle afin que votre auditoire puisse rapidement en tirer des conclusions. Cette partie de votre pitch deck est décisive pour finir de convaincre et rassurer les interlocuteurs en démontrant que vous maîtrisez votre sujet. 

Les nuances à apporter dans le pitch deck qui font la différence

Maintenant que vous connaissez la structure et les points principaux à mettre en avant dans votre pitch deck, il est temps de parler des nuances qui sont bonnes à intégrer afin de valoriser vos propos et de vous démarquer des présentations ordinaires. Voici quelques conseils :

Adapter son pitch deck au type d’audience :

De façon générale, une bonne pratique consiste à adapter son pitch deck en fonction du type d’interlocuteur. En effet, les informations importantes à souligner peuvent varier selon votre audience. Est-ce que vous présentez votre projet à des investisseurs pour une levée de fonds ou à un grand groupe pour un partenariat ? Ainsi, avoir deux ou trois pitch decks différents afin d’adapter certains éléments peut s’avérer utile. 

Par exemple, s’il s’agit d’une présentation dans le cadre d’une levée de fonds, il serait intéressant d’insérer des diapositives relatives au montant demandé, aux différents postes d’utilisation des fonds et surtout à la stratégie d’exit. En effet, il conviendra de présenter les potentielles options pour vos éventuels investisseurs afin de vendre leurs futures participations. 

Par ailleurs, gardez en tête le niveau d’expertise de vos interlocuteurs. Limitez le nombre d’acronymes utilisés dans votre pitch deck afin d’éviter toute incompréhension.

Faire preuve de clarté dans sa stratégie RH :

Au cours de la présentation de votre équipe, il est important de montrer une vision RH claire. Il faut que vous puissiez présenter la composition de l’équipe actuelle par département mais aussi votre plan de recrutement. En effet, profitez de cette partie pour montrer que vous êtes conscient des principaux enjeux RH de votre société. Votre interlocuteur sera rassuré de voir que vous avez déjà anticipé les besoins à venir pour assurer l’avancée de votre roadmap technique.

Inclure une analyse de votre pipeline commercial :

En ce qui concerne la partie projet de votre pitch deck, au-delà de la roadmap technique dont nous avons parlé juste en haut, il est intéressant de disséquer votre pipeline commercial. Par exemple, vous pouvez distinguer vos prospects chauds des autres et classer vos prospects par secteur d’activité. 

Être lucide quant à la concurrence :

Il est important de faire preuve d’humilité et de ne pas surestimer vos forces par rapport à vos concurrents. Tentez de rester le plus neutre possible en présentant vos forces et soyez lucides en parlant de vos concurrents. Expliquez également leurs forces et mentionnez les solutions les plus proches de la vôtre.

Il ne faut pas penser que présenter des solutions concurrentes diminue la valeur de votre projet ou vous retire vos forces. Au contraire, une bonne comparaison de votre projet par rapport aux autres acteurs sur le marché permettra de bien éclairer vos forces et les différences entre vous et vos concurrents. Par ailleurs, vos interlocuteurs auront tendance à apprécier vos propos mesurés et réfléchis.

En somme, un bon pitch deck est une présentation aérée, claire et concise qui va droit au but. L’objectif n’est pas de mettre le plus de contenu possible mais simplement des chiffres et des données marquants. Lors de votre présentation, vous pourrez compléter le tout à l’oral. 

Par Marceau Walker, Analyste chez Early Metrics

Sur le même thème

Tous nos articles