Lors de notre dernier webinaire, des experts du Groupe ADP, du Crédit Agricole et de RaiseSherpas ont partagé leur point de vue sur la gestion de portefeuille de startups. Ne manquez pas le replay de cet échange !
Je regarde le replay

Comment les accélérateurs de startups se distinguent-ils de la concurrence ?

By Arthur Puig - 26 avril 2021

Les accélérateurs de startups sont de plus en plus répandus. Au Royaume-Uni, on compte 181 accélérateurs (selon Nesta) et en France une centaine (selon Bpifrance Le Hub). Selon Rolland Berger, alors que seulement 560 incubateurs et accélérateurs existaient dans le monde en 2009, il y en avait 2 616 en 2019. Il va sans dire que cet écosystème se densifie et qu’il est de plus en plus difficile d’attirer les meilleures startups.

Dans ces conditions, comment les accélérateurs peuvent-ils se démarquer ?

Les accélérateurs et les incubateurs soutiennent les startups à différents stades de leur développement. D’une part, les accélérateurs proposent des programmes courts (entre 3 et 6 mois) et visent à soutenir la croissance d’entreprises déjà établies avec un produit commercialisé. D’autre part, ils visent à aider les équipes à construire un produit ou une entreprise. Selon une étude du BCG et de La Boussole, une startup soutenue par une structure externe a deux fois plus de chances de réussir que celles qui ne le sont pas. Par exemple, un quart des startups accompagnées en early stage par Wilco, accélérateur français, atteignent le premier million de revenus dans les 3 ans suivant le programme d’accélération.

Néanmoins, cette offre croissante augmente la concurrence au sein de l’écosystème des accélérateurs. Les meilleures startups ont de nombreuses options à leur disposition lorsqu’il s’agit de choisir son programme d’accélération. Ainsi, pour être aussi attractifs que possible, les accélérateurs doivent mettre en avant ce qui les rend uniques. Il peut s’agir de leur orientation géographique, des types d’innovation qu’ils encouragent, de la maturité des startups auxquelles ils s’adressent, etc.

Avant tout, la valeur ajoutée mise en avant par les accélérateurs passe par :

  • une expertise sectorielle
  • un effet de levier international
  • un réseaux d’affaires
  • des conseils en matière de réglementation
  • un financement partiel
  • d’autres indicateurs clés de succès liés aux précédents programmes (financements obtenus…)

Les startups recherchent des cas de réussite tangibles qui confirment les affirmations d’un programme. Bien entendu, pour être en mesure de présenter des cas de réussite, les accélérateurs doivent d’abord se préparer à la réussite. Les responsables des programmes d’accélération doivent s’équiper des bons outils et partenaires pour rendre leurs processus internes aussi efficaces que possible.

Les accélérateurs doivent démontrer les spécificités et la valeur ajoutée de leurs programmes s’ils veulent se distinguer dans un écosystème de plus en plus dense.

Comment les accélérateurs peuvent-ils optimiser leurs processus ?

De nombreuses fonctions au sein d’un accélérateur peuvent bénéficier d’un soutien externe afin de libérer du temps pour se concentrer sur la réussite de leur promotion de startups.

Processus de sourcing

Les programmes d’accélération sont généralement assez courts puisqu’ils ne durent qu’entre trois et six mois. Cela signifie que dès qu’ils ont choisi une promotion de startups, ils doivent déjà être à la recherche de la suivante. Ce processus chronophage réduit sans doute leur capacité à soutenir pleinement les participants actuels au programme.

Early Metrics s’est imposé comme une option précieuse pour les accélérateurs qui cherchent à gagner du temps dans le processus de détection des candidats. En étant totalement intégrés dans l’écosystème des startups et en ayant une méthodologie rigoureuse, nous sommes en mesure de trouver des startups qui non seulement correspondent aux exigences du programme mais qui ont aussi un fort potentiel de croissance. Par exemple, nous avons soutenu l’entreprise de médias Ouest France dans le cadre de son programme d’accélération OFF7, ce qui lui a permis d’optimiser le sourcing des startups et de libérer du temps pour les startups actuellement enrôlées.

Early Metrics s’est imposé comme une option précieuse pour les accélérateurs qui cherchent à gagner du temps dans leur processus de détection de startups. Grâce à notre connaissance de l’écosystème et notre méthodologie rigoureuse, nous sommes en mesure de trouver des startups qui non seulement correspondent aux exigences des programmes d’accélération mais qui ont aussi un fort potentiel de croissance. Par exemple, nous avons soutenu l’entreprise médiatique Ouest France dans le cadre de son programme d’accélération OFF7, ce qui lui a permis d’optimiser le sourcing des startups et de se libérer du temps pour les startups actuellement engagées dans le programme.

Processus de sélection

Une fois qu’ils ont structuré leur flux de candidatures et présélectionné les startups éligibles, les accélérateurs doivent choisir les finalistes dont le potentiel de croissance est le plus prometteur. En effet, tous les accélérateurs mettent en avant la croissance moyenne (en termes de revenus, de valorisation financière ou de rentabilité) de leurs startups accélérées au cours du programme. Ils doivent donc sélectionner des startups qui les aideront à se démarquer et à attirer des participants aussi forts à l’avenir.

En outre, les critères de sélection finaux varieront en fonction de la nature de l’accélérateur et de l’organisation à l’origine du programme. Par exemple, les accélérateurs d’entreprise doivent penser à la valeur ajoutée pour leur société mère. Quant aux accélérateurs régionaux, ils auront des contraintes liées au potentiel de création d’emplois locaux.

Pour sélectionner les startups ayant la meilleure capacité à passer à l’échelle, les accélérateurs peuvent là encore bénéficier d’un soutien externe. Bordeaux Unitec, un accélérateur et incubateur régional en France, avait présélectionné un lot de 15 startups mais voulait un regard neuf sur les candidats. Le programme a donc fait appel à Early Metrics pour réaliser une évaluation indépendante des finalistes et s’assurer avoir fait le bon choix. Le processus d’évaluation comprenait une analyse approfondie de l’équipe dirigeante, du projet et du marché de chaque startup, basée sur des recherches et un entretien de deux heures avec les entrepreneurs. Au-delà des facteurs quantitatifs, ont également été évalués les aspects qualitatifs pour obtenir une image complète des forces et des faiblesses de chaque startup. Ces analyses ont permis à Bordeaux Unitec de se rassurer quant à ses choix initiaux et d’obtenir un aperçu des points d’amélioration sur lesquels travailler.

Pouvoir mesurer l’impact d’un programme d’accélération peut aider à attirer les meilleures startups, ainsi qu’à obtenir plus d’adhésion et d’investissements.

Mesurer l’impact du programme d’accélération

Comme nous l’avons mentionné précédemment, afin de démontrer la qualité de leur programme, les accélérateurs doivent présenter des indicateurs clés de performance solides. Il peut s’agir du taux de survie des startups accélérées, de la croissance de leurs revenus, des investissements de suivi, de la fréquence et de la taille des sorties, de la croissance des équipes, etc. La taille et la qualité de leur réseau d’alumnis peuvent également constituer un élément de différenciation à mettre en avant. Si ces indicateurs clés de performance peuvent être calculés à la fin du programme, il est difficile d’en estimer l’impact à long terme. Les startups auront-elles survécu cinq ans plus tard ? À quoi pourrait ressembler la croissance de leurs revenus ? Et comment mesurer la valeur ajoutée qualitative, comme les améliorations de la stratégie produit des startups ?

L’utilisation de la notation de startups à différents stades peut donner une idée des perspectives de croissance à moyen terme des startups accélérées, ainsi qu’une mesure tangible de l’impact du programme. Barclays Rise London propulsé par Techstars est l’un des accélérateurs qui s’est associé à Early Metrics dans ce but. En évaluant les candidats présélectionnés et la promotion finale avant et après le début du programme, ils ont pu démontrer qu’en moyenne, les startups accélérées ont obtenu de meilleurs résultats que celles qui ne l’étaient pas. De plus, ils ont montré que les startups de leur promotion avaient un meilleur score de potentiel de croissance après avoir terminé le programme. Cela a prouvé l’impact bénéfique de l’accélérateur.

Pouvoir mesurer l’impact d’un accélérateur est important pour attirer des startups de qualité, mais pas seulement. En effet, cela peut augmenter les chances d’obtenir le soutien des investisseurs et des bailleurs de fonds. Dans le cas des accélérateurs d’entreprise, la mesure de l’impact est un outil puissant pour protéger les budgets et obtenir l’adhésion interne. Cette approche est particulièrement vraie à l’heure actuelle, où les entreprises peuvent être tentées de réduire les activités non essentielles.

Un élément clé de l’écosystème des startups

Les accélérateurs sont un élément précieux de l’écosystème startups. En effet, ils aident les entreprises prometteuses à donner vie à leur vision et à leurs idées novatrices. Early Metrics est fière d’avoir soutenu certains des meilleurs programmes d’accélération d’Europe. Nous espérons donc en aider beaucoup d’autres à optimiser leurs processus et à mettre en valeur leur impact.

Traduit de l’anglais par Julie Durban

Sur le même thème

Tous nos articles