Gojob joue l’entremetteur pour les missions d’intérim

By Early Metrics Team - 23 juin 2021

La prédominance de l’intérim n’a cessé de croître ces dix dernières années. Cette croissance s’explique en partie par l’essor de la gig economy et des grands groupes d’e-commerce. L’intérim présente de nombreux avantages pour les travailleurs (horaires flexibles, plus grande liberté dans les tâches…) et les entreprises (acquisition rapide, idées nouvelles…), mais il apporte également son lot de problèmes.

Gojob fait partie des startups françaises les plus prometteuses qu’Early Metrics ait notées dans le domaine des RH. La startup est en train de devenir un acteur clé dans le secteur de l’intérim en Europe. En effet, elle a commencé la nouvelle décennie en fanfare en levant 11 millions d’euros.

Grâce à l’intelligence artificielle (IA) et aux algorithmes de matching, la startup a réussi à remodeler le secteur de l’intérim. Elle a apporté des solutions aux problèmes les plus courants tels que l’absentéisme, la faible protection des travailleurs et les retards de paiement.

Des algorithmes de matching pour trouver le candidat idéal

GoJob est une agence d’intérim en ligne qui met en relation les entreprises et les travailleurs intérimaires par le biais d’une plateforme. D’un côté, les entreprises trouvent rapidement des travailleurs qualifiés. De l’autre, les demandeurs d’emploi intérimaires (appelés « GoJobbers ») effectuent des missions avec un salaire décent et tous les avantages sociaux. Ceux-ci comprennent notamment les cotisations pour la retraite, l’assurance maladie et l’assurance-chômage.

Lancée en 2015, la startup est déjà un acteur de premier plan dans son secteur. Son approche 100 % en ligne permet de répondre plus rapidement à la demande des employeurs et de proposer de meilleurs candidats pour les missions.

Les candidats sont sélectionnés grâce à un algorithme de matching qui s’appuie sur leurs compétences relationnelles, comme la motivation et la mobilité. Le niveau de compétence est calculé en croisant les données issues des entretiens, des réseaux sociaux et des notations des missions précédentes (ponctualité, capacité à travailler en équipe, etc.).

Grâce à son utilisation de l’IA, Gojob est capable de trouver le candidat idéal pour une mission d’intérim en moins de quatre heures, contre une journée pour les acteurs traditionnels en moyenne. En leur proposant un véritable contrat de travail, la startup est également en mesure de protéger les travailleurs et d’éviter les problèmes courants d’absentéisme et de fidélisation.

Une fondation pour lutter contre le chômage

À l’instar de ce que propose Bimbamjob, une autre startup notée par Early Metrics, Gojob a créé une fondation afin d’accompagner les personnes éloignées de l’emploi dans leur réinsertion. Les demandeurs d’emploi peuvent ainsi bénéficier de formations et se faire aider pour redéfinir leurs perspectives professionnelles.

À travers cette fondation, la startup souhaite permettre à chacun de trouver un emploi décent sans aucune discrimination. Et il ne s’agit pas de paroles vaines : en 2019, les 7 000 « Gojobbers » ont perçu un salaire moyen supérieur de 40 % au salaire minimum. Plus de la moitié d’entre eux n’ont aucun diplôme

Dans le top 5% de plus de 3000 startups notées

En novembre 2019, Early Metrics a attribué à Gojob une note de potentiel de croissance élevée. En effet, avec une note de 84/100, la startup se classe dans le top 5 % des startups notées dans le secteur des logiciels et solutions B2B.

Cette note s’explique par les solides compétences de l’équipe dirigeante, qui bénéficie d’un réseau professionnel dense. Le fondateur, Pascal Lorne, a également démontré une forte expertise commerciale grâce à ses précédentes réussites entrepreneuriales.

Selon la méthodologie Early Metrics, le projet a également obtenu une très bonne note puisque cette offre est mature et prête à être commercialisée. De plus, Gojob apporte une réelle innovation aux grandes entreprises et aux PME dans le processus de recrutement de travailleurs intérimaires.

Nous sommes fiers de compter Gojob parmi nos startups les mieux notées et nous ne manquerons pas de suivre sa croissance dans les années à venir.

Traduit de l’anglais par Margaux Cervatius

Tous nos articles