Avez-vous manqué notre précédent webinaire sur l'édition VivaTech 2022: key takeaways, trends and predictions ? Le replay est désormais disponible !
Accéder au Replay

Infographie – Gestion des déchets 2.0

By Katerina Mansour - 12 avril 2020

La production et la gestion des déchets ont un effet considérable sur le changement climatique et devraient à ce titre jouer un rôle central dans toute stratégie RSE. Nous examinons ici les tendances et les solutions sur ce sujet.

Les chiffres montrent que les pays du monde entier ont produit plus de déchets au fil des ans, en grande partie en raison de la croissance démographique et de l’urbanisation rapide. Cette forte corrélation entre la production de déchets et la croissance démographique s’observe principalement dans les pays occidentaux, mais se veut également un signal d’alarme non négligeable pour les pays en développement, qui seront certainement bientôt confrontés à d’énormes défis liés à la gestion des déchets.

En effet, selon les prévisions de la Banque mondiale sur la production de déchets municipaux par région, l’Afrique subsaharienne et la région Asie de l’Est et Pacifique sont parmi les régions qui devraient produire le plus de déchets municipaux d’ici 2050. Toutefois, le rôle de l’Amérique du Nord et de l’Europe ne doit pas être sous-estimé. En effet, les pays riches tels que les États-Unis, le Canada et les membres de l’UE ne représentent que 16 % de la population, et pourtant ils ont produit 34 % des déchets mondiaux en 2018.

 

Des mesures gouvernementales dans la bonne direction

Au fil des ans, les populations prennent de plus en plus conscience de ces enjeux, à mesure que les données circulent et que les effets du changement climatique deviennent plus perceptibles. Heureusement, plusieurs pays ont fait d’énormes progrès : l’Allemagne et l’Autriche sont parmi les pays qui recyclent le plus au monde, avec respectivement 67,6 % et 57,7 % des déchets municipaux recyclés en 2017. La Corée du Sud a également fait des efforts drastiques en matière de déchets alimentaires, en recyclant 95 % des déchets alimentaires générés. En effet, en 2005, le pays a rendu illégal le déversement de nourriture dans les décharges. Puis l’année 2013 a vu la mise en place d’une mesure obligatoire de recyclage des déchets alimentaires qui implique l’achat et l’utilisation de sacs biodégradables pour encourager le compostage à domicile. La technologie joue également un rôle important : à Séoul, les habitants jettent leurs déchets alimentaires dans des poubelles intelligentes qui pèsent les déchets déposés et facturent ensuite des frais selon le poids.

 

La responsabilité des entreprises dans la production de déchets

La Banque mondiale prévoit que d’ici 2050, le monde produira 3,4 milliards de tonnes de déchets par an. Les entreprises de diverses industries ont un rôle à jouer dans les efforts visant à réduire la production de déchets dans le monde. Selon des données recueillies par Eurostat en 2016, les secteurs de la construction, des mines et des carrières et de l’industrie manufacturière étaient les trois premiers producteurs de déchets dans l’UE. Heureusement, de nombreuses startups sont apparues sur le marché avec des solutions visant à aider les entreprises à réduire leur impact.

 

Les startups au service des entreprises pour réduire les déchets

Des startups comme Notpla (anciennement Skipping Rocks Lab) proposent aux entreprises une nouvelle forme d’emballage biodégradable à base d’algues. Réduire autant que possible l’utilisation des plastiques dans le processus de fabrication est une tendance qui se poursuivra sans doute pendant des décennies, notamment en raison de l’effet très nocif des plastiques sur la vie marine partout dans le monde. Nestlé a pour sa part choisi d’investir 2 milliards de francs suisses dans le passage des plastiques vierges aux plastiques recyclés afin de contribuer à ce changement.

Le suivi des déchets est un autre domaine clé dans lequel l’innovation se démarque. Des startups notées comme Sensoneo aident les villes et les entreprises à optimiser leur gestion des déchets en assurant un suivi des déchets en temps réel afin d’ajuster les stratégies de collecte en fonction des besoins.

Une autre grande tendance est la transformation de déchets en énergie. Par exemple, Susteen Technologies (également notée par Early Metrics) a développé des solutions qui transforment les déchets organiques en énergie durable, sous forme de gaz de synthèse ou de biocarburant.

Il est clair que les entreprises ont compris qu’elles devaient faire mieux en matière de réduction et de gestion des déchets, comme le montrent les nouvelles stratégies de RSE mises en place par beaucoup. Early Metrics est fière de travailler avec un certain nombre de ces grands acteurs industriels pour les aider à identifier et à évaluer les startups qui pourraient leur fournir les bonnes solutions de gestion des déchets. En fin de compte, notre objectif est de favoriser des collaborations gagnant-gagnant-gagnant : pour l’entreprise, pour la startup et pour la planète.

 

 

Téléchargez la version HD de l’infographie Gestion des déchets 2.0 en remplissant le formulaire ci-dessous. Ces informations nous aideront à mieux comprendre nos lecteurs et à leur fournir un contenu pertinent. Nous nous engageons à protéger les données et à ne pas vous envoyer de courrier indésirable.

Tous nos articles