M&A startup et investissement minoritaire : comment valoriser une cible ?

By Katerina Mansour - 28 février 2023

En 2022, les jeunes pousses tricolores ont levé près de 13,5 milliard d’euros. Le montant annuel des levées de fonds est souvent retenu comme étant le reflet de dynamisme de l’écosystème national. On commente plus rarement celui qui reflète l’activité M&A sur notre territoire : en 2022 plus de 300 startups françaises ont été rachetées par des grands comptes, des ETI, mais également par des scale-ups. Ce dernier chiffre témoigne de l’intérêt grandissant des grands groupes et des ETI pour l’écosystème startups, ainsi que d’un environnement économique où les valorisations deviennent plus abordables. Ces acteurs de l’économie traditionnelle sont en effet de plus en plus nombreux à reconnaître la nécessité de se tourner vers les startups. Elles donnent accès aux dernières technologies sur le marché, sont plus avancées en termes d’innovation et attirent des talents rares. De ce fait, les investissements et acquisitions de startups se multiplient depuis plusieurs années.

Cependant, une contrainte de taille se dresse devant l’investisseur ou l’acquéreur d’une jeune société innovante : l’enjeu de la valorisation de cette cible.

Vous êtes responsable M&A d’un grand groupe, responsable investissement ou CFO d’une ETI

La croissance externe fait partie des stratégies clés de développement de votre entreprise. L’acquisition d’une startup peut servir différent objectif : intégrer une nouvelle technologie, renforcer votre compétitivité sur un marché ou encore diversifier votre activité. L’écosystème est bouillant de nouvelles technologies et solutions qui se réclament toutes d’un fort potentiel. La question de la valorisation se pose alors très rapidement : en effet, l’application des méthodes classiques de valorisation sur une jeune entreprise encore à la recherche de son business modèle, ayant peu d’historique et présentant des indicateurs financiers très dégradée, n’est pas adaptée. Comment alors valoriser ces sociétés avec une approche réaliste ? Early Metrics a mis au point une méthodologie fiable et indépendante qui vous permet de valoriser ces jeunes sociétés avec des critères ajustés à leur profil.

L’expertise d’Early Metrics à votre service

Early Metrics est une agence de notation, de valorisation et de recherche qui a valorisé plus de 180 startups au cours des 36 derniers mois. Notre expertise en matière de valorisation a appuyé plus de 45 clients investisseurs dans leurs opérations d’investissement majoritaire/minoritaire, de M&A, et de réinvestissement, entre autres. Parmi les startups que nous avons valorisées, on compte des exemples comme Waterdrop, HiPay, Spare, Linxo et Limonetik.

Notre méthodologie robuste et testée sur le marché vous permet d’établir une valorisation pertinente et cohérente pour tout type de startup, peu importe son secteur ou son stade de maturité.

Forts de presque 10 années d’expérience dans la valorisation de startups, nous avons donc récemment organisé un webinaire à ce sujet, dans lequel nous exposons notre méthodologie de valorisation et examinons des cas concrets.

Le contenu du webinaire

Pour ce webinaire, Pierre-Louis Martinie, Directeur Général d’Early Metrics et Edouard Thibaut, Directeur des Opérations d’Early Metrics ont décliné la discussion en trois parties :

1) Pourquoi la valorisation d’une startup est-elle si compliquée ?

Ici nous vous expliquons où résident les difficultés derrière la valorisation d’une startup. En effet, la valorisation d’une startup fait face à plusieurs contraintes clés aujourd’hui :

  • Des fondements financiers peu fiables
  • Un enjeu de valorisation de l’extra-financier
  • Une information partielle des deals sur le marché
  • Un contexte changeant selon des facteurs macro-économiques

2) Pourquoi et comment adapter les méthodes traditionnelles aux startups ?

Une fois que nous avons défini les difficultés relatives à la valorisation d’une startup, il faut donc déterminer de quelle manière nous pouvons les contourner. Dans cette section du webinaire nous vous expliquons les limites, les adaptations suggérées et les conditions dans lesquelles chaque méthode de valorisation traditionnelle (DCF, comparables, VC et entrepreneurs) est pertinente.

3) Quelles méthodes utiliser en fonction du profil d’entreprise à valoriser ?

Nous terminons le webinaire en examinant plusieurs exemples de scénarios afin d’illustrer plus en détail les méthodes les plus appropriées selon le profil et la situation actuelle d’une startup. Cette section vous permet donc de voir plus en détail comment chaque méthode traditionnelle de valorisation se positionne en fonction de facteurs comme la maturité technique/commerciale, l’atteinte de la rentabilité, les fonds levés à date, etc.

👉 Accèdez au replay du webinaire 👈

Tous nos articles