Lors de notre dernier webinaire, des experts du Groupe ADP, du Crédit Agricole et de RaiseSherpas ont partagé leur point de vue sur la gestion de portefeuille de startups. Ne manquez pas le replay de cet échange !
Je regarde le replay

Partenariat R&D – Le Cnam et Early Metrics

By Anais Masetti - 21 septembre 2020

Traduit de l’anglais par Margaux Cervatius

Lorsqu’ils ont fondé Early Metrics, Antoine Baschiera et Sébastien Paillet avaient pour ambition de créer une agence de notation de startups indépendante et impartiale. Pour être réellement objectives et refléter fidèlement le potentiel des jeunes entreprises, les méthodes de notation et de recherche devaient avoir des fondements scientifiques.

Cet engagement en faveur d’une méthodologie appuyée sur la recherche n’a pas faibli depuis notre création, bien au contraire. Au fil du temps, nous avons établi des partenariats avec de nombreuses institutions universitaires à travers l’Europe pour améliorer nos processus et approfondir notre compréhension des facteurs de croissance des startups.

Parmi nos partenaires historiques, nous comptons une grande université française : le Cnam. Découvrez comment cette institution vieille de plus de deux cents ans nous aide à donner un sens à l’avenir des entreprises.

À propos du Cnam

Créé il y a plus de 220 ans, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) est une grande école d’ingénieurs ainsi qu’un établissement d’enseignement supérieur proposant des formations jusqu’au doctorat. Géré par le gouvernement français, il a pour mission de dispenser un enseignement et de mener des recherches pour la promotion des domaines scientifiques et industriels.

CNAM Gilbert Saporta
Prof. Gilbert Saporta

 L’équipe méthodologie de Early Metrics collabore avec certains des meilleurs experts en statistiques du Cnam depuis 2016. Nous avons notamment eu la chance de travailler avec Gilbert Saporta, professeur émérite et membre du Centre d’études et de recherches en informatique et communication (CEDRIC) du Cnam.

Scientifique et enseignant très respecté, M. Saporta était, jusqu’à récemment, professeur titulaire de la chaire de statistiques appliquées au Cnam. De 2005 à 2007, il a également présidé l’Association internationale pour l’informatique statistique (IASC). En outre, plusieurs publications et conférences scientifiques sont liées à ses recherches.

La collaboration entre Early Metrics et le Cnam

Le soutien scientifique du Cnam a été déterminant dans le développement de nos modèles de notation, qui nous permettent de mesurer la qualité des paramètres non financiers d’une startup et de prévoir leur impact sur ses performances futures.

Cette collaboration a abouti à la création d’une méthodologie solide permettant de noter les mesures qualitatives et financières et d’estimer le potentiel de croissance des jeunes entreprises technologiques. La méthodologie de notation de Early Metrics repose sur 30 critères d’évaluation répartis en trois piliers : l’équipe dirigeante, le projet/produit et le marché/écosystème. Ces critères comprennent la capacité des fondateurs à défendre leur projet, les obstacles réglementaires sur le marché, la rapidité d’exécution de la roadmap du produit…

Consciente de la nature en constante évolution de l’écosystème startup, Early Metrics a également développé une méthodologie de backtesting pour vérifier la validité des notations et améliorer la précision de la pondération prédictive de chaque critère de notation. Là encore, les experts en statistiques du Cnam ont été consultés dans la mise en place du processus d’assurance qualité. Grâce à ce backtesting, la croissance de chaque startup notée est suivie 12, 24 et 36 mois après la notation initiale. Jusqu’à présent, cela nous a permis d’affiner nos algorithmes de notation et de confirmer la force du modèle prédictif : en moyenne, les startups qui se sont placées dans le quintile supérieur des entreprises notées ont vu leurs revenus augmenter de 82 % et la taille de leurs équipes de 137 %.

Distribution statistique des notes

Sur une base de plus de 2 000 notations de startups sur une période de 24 mois

Aujourd’hui encore, les experts du Cnam nous apportent leurs connaissances lors d’ateliers trimestriels pour valider notre feuille de route R&D. Ils nous aident également à analyser de précieuses données anonymes sur les facteurs de croissance et de faillite des startups, recueillies grâce à des milliers de notations de startups, et nous permettent d’identifier les points clés d’amélioration ou d’impact.

L’un de nos récents ateliers a conduit au co-développement de réseaux de neurones pour prédire les faillites des startups. En parallèle, nous avons travaillé sur des méthodologies de regroupement pour développer des algorithmes spécifiques à un secteur, renforçant ainsi nos prévisions.

Quels sont nos objectifs ?

Avec ce partenariat, nous souhaitons tout d’abord garantir la solidité et la précision de nos méthodes de notation sur le plan statistique. Les avis d’experts externes, tels que ceux fournis par les universitaires du Cnam, nous permettent de rester fidèles à notre engagement en faveur d’une méthodologie fondée sur la science. Cela signifie que nos clients sont en mesure de prendre des décisions plus éclairées concernant les startups avec lesquelles ils veulent collaborer ou dans lesquelles ils souhaitent investir.

Notre deuxième objectif dans cette relation est d’explorer de nouvelles opportunités dans le domaine de la notation et la recherche de startups. En examinant les données collectées et les tendances du marché, nous sommes en mesure de découvrir les lacunes d’information sur l’écosystème startup et de développer de nouveaux services pour les combler.

Enfin, nous pensons qu’il est important de partager nos résultats avec l’ensemble du monde universitaire et des affaires pour améliorer les relations entre les jeunes entreprises et les grands groupes et promouvoir l’adoption de technologies révolutionnaires. Avec le soutien du Cnam, nous pouvons repérer les nouvelles tendances en matière de technologie ou d’entrepreneuriat et en informer les entrepreneurs, les investisseurs, les chercheurs et les chefs d’entreprise.

Ainsi, grâce à sa longue collaboration avec le Cnam, Early Metrics a pu :

·   Créer et renforcer une méthodologie de notation de startups statistiquement solide

·   Mettre en place un processus de backtesting pour suivre la croissance des startups notées

·   Co-développer de nouvelles fonctionnalités telles que les réseaux de neurones pour améliorer les notations

·   Identifier les tendances émergentes en matière d’entrepreneuriat et d’innovation grâce à l’analyse de données.

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre partenariat avec le Cnam ou collaborer à un projet de R&D, veuillez contacter notre vice-président des opérations, Edouard Thibaut : edouard@earlymetrics.com

Sur le même thème

Tous nos articles