Lors de notre dernier webinaire, des experts du Groupe ADP, du Crédit Agricole et de RaiseSherpas ont partagé leur point de vue sur la gestion de portefeuille de startups. Ne manquez pas le replay de cet échange !
Je regarde le replay

Quelle est la place des startups dans la stratégie ESG des grands groupes ?

By Katerina Mansour - 23 novembre 2021

Les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) font couler beaucoup d’encre dans le monde des affaires. En effet, les grands groupes, les investisseurs et les startups intègrent désormais les valeurs ESG dans leurs activités quotidiennes. Les grands groupes recherchent des partenaires qui répondent aux critères ESG, les investisseurs veulent investir dans des entreprises qui ont une stratégie ESG forte et les startups proposent des solutions pour aider les entreprises à atteindre leurs objectifs ESG.

On estime que les actifs ESG sous gestion pourraient atteindre une valeur de 53 000 milliards de dollars d’ici 2025. En effet, l’investissement ESG affiche des résultats très prometteurs et attire de plus en plus de fonds et d’investisseurs. Le S&P Global Market Intelligence a constaté que sur 26 fonds négociés en bourse et fonds communs de placement ESG avec plus de 250 M$ d’actifs sous gestion, 19 ont obtenu de meilleurs résultats que le S&P 500 entre mars 2020 et mars 2021. Ce constat illustre bien l’effet d’accélération de la pandémie sur l’adoption des critères ESG dans le secteur de l’investissement.

Toutefois, une grande partie de l’attention se concentre sur l’importance des engagements ESG pour les investisseurs. Or les grands groupes ont de nombreuses autres raisons de renforcer leur stratégie ESG aujourd’hui.

Pourquoi les critères ESG sont-ils devenus importants pour les grands groupes ?

Les consommateurs sont plus que jamais conscients de l’impact des entreprises sur la société et l’environnement. Selon une enquête de Deloitte, 65 % des personnes interrogées attendent des chefs d’entreprises qu’ils fassent davantage d’efforts en ce qui concerne les questions sociétales. Cela inclut la réduction de leurs émissions de carbone, la lutte contre la pollution atmosphérique mais aussi le développement de chaînes d’approvisionnement plus durables. À ce titre, 58 % ont indiqué qu’ils souhaitaient que les entreprises modifient leurs pratiques.

En outre, une étude de PwC montre que 83 % des consommateurs pensent que les entreprises devraient s’efforcer de mettre en place de bonnes pratiques ESG. À mesure que la sensibilisation aux questions environnementales et la demande des consommateurs augmentent, les entreprises reconnaissent l’importance d’avoir une stratégie ESG forte. Selon PwC, 91 % des chefs d’entreprise estiment que leur société a la responsabilité d’agir sur les questions ESG.

Bien qu’on en parle moins, le volet gouvernance des engagements ESG s’avère également essentiel pour les entreprises. Les scandales liés à une mauvaise gouvernance peuvent avoir un impact considérable sur les résultats d’une entreprise et son avenir sur le marché. Ainsi, les polémiques sur l’utilisation des données (par exemple Facebook) et la discrimination interne ont pris de l’ampleur ces dernières années.

Enfin, il existe des incitations qui vont au-delà de la relation entre les entreprises et les consommateurs. En effet, les engagements ESG ou leur absence peuvent également avoir un impact sur le bien-être interne d’une entreprise. Les employés peuvent se sentir plus motivés si leur employeur a les mêmes valeurs qu’eux.

Voyons maintenant comment les entreprises peuvent travailler avec des startups pour élaborer une stratégie ESG efficace.

S’attaquer aux problèmes environnementaux

Il existe plusieurs façons pour les entreprises de maîtriser leur impact sur l’environnement :

  • Réduire leur consommation d’énergie et d’eau
  • Mettre en place des politiques durables de gestion des déchets
  • Vérifier que leurs fournisseurs ont adopté des politiques environnementales
  • Instaurer une politique de transport pour réduire les émissions liées au travail
  • Suivre leurs propres émissions de carbone

Les startups offrent de nombreuses solutions pour aider les entreprises à respecter ce type d’engagements environnementaux. Qu’il s’agisse de solutions générales pouvant être appliquées à n’importe quel secteur ou d’innovations plus axées sur l’industrie, les startups peuvent jouer un rôle clé en aidant les entreprises à devenir plus respectueuses de l’environnement.

Évaluer votre impact actuel

Carbo* fournit une plateforme pour estimer, gérer et réduire les émissions de carbone. Avant de mettre en œuvre une stratégie ESG, il est essentiel d’évaluer la situation actuelle de votre entreprise. Cette évaluation vous permet de déterminer les domaines prioritaires et peut également contribuer à sensibiliser votre équipe à l’impact de votre entreprise sur l’environnement. En outre, des plateformes comme celle de Carbo vous fournissent des recommandations et des outils de simulation pour vous guider dans le processus de réduction de vos émissions.

Sensibiliser vos collaborateurs

Pour avoir un impact réel et positif et apporter des changements durables dans votre entreprise, vous aurez besoin de l’implication de toute votre équipe. À ce titre, plusieurs startups proposent des outils et des activités pour aider à sensibiliser aux questions de durabilité en interne. Edeni* organise des ateliers et des conférences pour les entreprises afin d’aider leurs employés à être plus conscients des préoccupations environnementales et donc plus engagés dans les efforts de l’entreprise pour réduire son impact. D’autres startups comme Energic* et Ma Petite Planète organisent des défis écologiques auxquels les entreprises peuvent inscrire leurs équipes.

Agir pour réduire votre impact

Enfin, lorsque les évaluations et les stratégies ont été déterminées et qu’il est temps d’agir pour l’environnement, les entreprises peuvent se tourner vers les startups en tant que partenaires et fournisseurs pour atteindre leurs objectifs :

  • SolarGaps* contribue à réduire la consommation d’énergie en utilisant la lumière du soleil comme source de chauffage ou en protégeant de l’exposition au soleil pour éviter le recours à la climatisation
  • EnvoPAP* vend du papier et des emballages écologiques fabriqués à partir de déchets agricoles
  • Digital4Better* s’attaque à l’impact environnemental du monde numérique en aidant les entreprises à réduire l’empreinte carbone de leurs activités en ligne
  • ekWateur fournit aux entreprises de l’énergie verte (en 2018, il s’agissait à 82 % d’hydraulique, à 14 % de déchets thermiques et à 4 % de biomasse)
  • Karos* propose une plateforme de covoiturage qui permet aux employés de trouver et de partager des trajets entre leur domicile et leur lieu de travail.
Source : Karos

Apporter des changements au niveau social

Alors que les grands groupes et les investisseurs mettent beaucoup l’accent sur le « E » d’ESG, les engagements sociaux peuvent également avoir un impact non négligeable sur la réputation et la réussite financière d’une entreprise. Les normes sociales d’une entreprise peuvent inclure de nombreux facteurs, tels que :

  • Assurer l’équité dans la rémunération des employés
  • Mettre en place une politique de recrutement sans discrimination
  • Atteindre la parité hommes-femmes pour les postes de direction
  • Offrir des services de bien-être à ses employés
  • Instaurer une politique de télétravail
  • S’assurer que les droits humains soient respectés tout au long de la chaîne d’approvisionnement

Les startups peuvent aider les entreprises à auditer leurs chaînes d’approvisionnement, à mettre en œuvre des politiques de ressources humaines solides, à améliorer la diversité et à offrir aux employés des services de santé et de bien-être pour qu’ils restent engagés et motivés. Généralement, ces solutions se présentent sous la forme de plateformes web ou d’applications, bien que des services de conseil soient également proposés dans certains cas.

Suivre l’engagement des employés et collecter des données

Des startups comme Octomine* et Bleexo aident les employeurs à surveiller ce que ressentent leurs employés et à recueillir auprès d’eux des avis importants sur l’entreprise. Ces outils d’enquête anonyme et d’aide à la décision peuvent être utilisés pour évaluer facilement les points problématiques au sein de l’entreprise soulevés par les employés : salaires perçus comme trop bas, discrimination au sein de l’entreprise, sentiment d’un manque de diversité, déséquilibre entre vie professionnelle et vie privée, etc.

Améliorer la santé, le bien-être et la satisfaction des employés

Des startups comme Perkbox et Unmind aident les entreprises à s’assurer que leurs employés disposent d’outils pour gérer leur bien-être mental et reçoivent des récompenses pour leur travail. Ces solutions aident les employés à se sentir plus engagés dans une entreprise. Elles servent à montrer aux employés qu’ils sont appréciés et que l’employeur se soucie de leur bien-être.

S’engager auprès des communautés locales

L’impact social d’une entreprise s’étend également à son implication dans les communautés locales et à ses actions de bénévolat. Des startups comme Wenabi* proposent des plateformes permettant aux employeurs d’intégrer le bénévolat dans leurs pratiques d’entreprise. Le bénévolat peut être organisé pendant et en dehors des heures de travail, pour des causes variées (aide aux personnes âgées, aide aux réfugiés, plantation d’arbres, etc).

men-shaking-hands-close-up-esg-strategy

Assurer la bonne gouvernance

La gouvernance est également une partie des engagements ESG qui ne reçoit pas toujours autant d’attention. Pourtant, la gouvernance comprend des préoccupations cruciales telles que la conformité aux réglementations. Elle concerne également l’éthique d’une entreprise. Une mauvaise éthique entraîne souvent des problèmes dans la presse et peut avoir de graves répercussions financières. Un exemple notoire est celui du groupe Volkswagen, qui a violé la loi américaine sur la pollution de l’air en truquant des véhicules à moteur diesel pour tricher aux tests d’émissions du gouvernement.

Il existe différentes façons d’assurer une bonne gouvernance de l’entreprise :

  • Définir une politique RSE claire
  • Mettre en place une charte éthique
  • Intégrer des profils divers au sein du conseil d’administration
  • Garantir une gestion sécurisée des données

À cet égard, les startups peuvent fournir des outils pour contrôler la conformité, concevoir une politique de RSE complète, suivre les progrès de votre politique de RSE et favoriser la transparence autour des politiques de votre entreprise en matière d’éthique.

Concevoir et suivre votre politique RSE

Des startups comme Zei* proposent des solutions complètes qui soutiennent les entreprises dans les trois domaines des engagements ESG. Ce type de plateforme aide les entreprises à évaluer quels indicateurs environnementaux, sociaux et de gouvernance sont les plus importants pour elles, en fonction de leur secteur d’activité, de leur taille et de leurs caractéristiques. Cela permet de définir une stratégie cohérente en matière de RSE. Les entreprises peuvent ensuite utiliser ces plateformes pour suivre leurs progrès. Les startups fournissent souvent des outils permettant aux entreprises de trouver de nouveaux fournisseurs et des solutions innovantes sur le marché. Cela peut ainsi contribuer à établir une chaîne d’approvisionnement durable.

Réaliser des audits et rapports ESG

Comme l’ESG prend de plus en plus d’importance dans le monde entier, de nouvelles réglementations sont susceptibles d’arriver. On estime que les audits et les rapports ESG deviendront la norme dans de nombreux pays. Pour y faire face, des startups comme Scaled Risk* fournissent aux entreprises des outils d’audit et de reporting ESG. Ceux-ci permettent de s’assurer que les entreprises sont conformes à tous les défis réglementaires existants et peuvent facilement rendre compte de leurs efforts ESG.

Comment savoir si une startup a des valeurs ESG fortes ?

Le greenwashing (ou écoblanchiment) est devenu un problème sérieux dans le monde des affaires. Il concerne tous les engagements ESG, et pas seulement les sujets environnementaux. Malheureusement, il est devenu courant pour les entreprises d’utiliser des tactiques de communication et de marketing trompeuses pour augmenter leur nombre de clients et leur chiffre d’affaires. Les entreprises doivent donc faire face à des obstacles supplémentaires pour s’assurer qu’elles ont mis en place une stratégie ESG solide. En effet, il devient essentiel d’examiner minutieusement vos fournisseurs et partenaires pour vous assurer qu’ils sont réellement engagés dans les valeurs ESG.

Le rôle d’Early Metrics dans votre stratégie ESG

Pour relever ce défi, il existe un nombre croissant d’outils permettant aux entreprises d’évaluer leurs partenaires, fournisseurs et investissements potentiels. La certification B Corporation est l’une des options de certification les plus connues destinées aux entreprises à but lucratif. Les notations ESG font également leur apparition sur le marché et sont aussi bien destinées aux grands groupes qu’aux investisseurs.

En réponse aux besoins et demandes de ses clients, Early Metrics a développé sa propre méthodologie pour mesurer l’impact ESG d’une startup ou d’une PME. Sur la base des 17 ODD de l’ONU et des réglementations existantes, Early Metrics a conçu un ensemble de critères permettant d’appliquer au mieux les principes ESG aux startups et aux PME. L’une de nos principales forces provient de notre connaissance approfondie de l’écosystème des startups. Nous savons également structurer les données qualitatives fournies par les entrepreneurs et leur donner du sens.

Notre méthodologie s’appuie sur un entretien, des questionnaires et la documentation (audits, certifications, etc.) fournie par les entrepreneurs. Elle établit une note ESG de A à D. Le module ESG de notre processus de notation permet d’identifier les points forts et les points à améliorer d’une startup.

Notre méthodologie se concentre sur les moyens réalistes et tangibles par lesquels les petites entreprises peuvent intégrer une stratégie ESG dans leurs activités. Elle tient compte des principales différences entre les petites entreprises et les grands groupes en matière de ressources, d’impact et de besoins.

(*startup notée par Early Metrics)

Traduit de l’anglais par Margaux Cervatius

Sur le même thème

Tous nos articles