Lors de notre dernier webinaire, des experts du Groupe ADP, du Crédit Agricole et de RaiseSherpas ont partagé leur point de vue sur la gestion de portefeuille de startups. Ne manquez pas le replay de cet échange !
Je regarde le replay

Vers une meilleure prise en charge de la dépression grâce à l’IA et la génétique

By Katerina Mansour - 30 janvier 2020

La recherche du bon antidépresseur peut parfois devenir un véritable chemin de croix.

 

La dépression est l’un des troubles mentaux les plus répandus dans le monde. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, plus de 300 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression. En outre, il peut être difficile pour un patient et son médecin de trouver le traitement antidépresseur adapté. Bon nombre de patients traversent une longue période de tâtonnement, pendant laquelle ils testent de nombreux traitements jusqu’à trouver le bon. Ce processus fastidieux peut se révéler décourageant pour le patient, mais aussi pour le médecin.

 

Des solutions numériques et sur mesure au service de la santé mentale

 

Longtemps stigmatisée, la santé mentale bénéficie lentement mais sûrement d’une attention croissante de la part des médias, des gouvernements, des entreprises et du public. Ainsi, au fil des ans, de plus en plus d’informations ont été mises à disposition, accompagnées d’une plus grande sensibilisation à l’omniprésence et aux facteurs de troubles mentaux dans la société. Naturellement, les startups ont également commencé à développer des solutions pour aider à diagnostiquer, gérer et traiter les troubles mentaux.

 

Plusieurs startups ont ainsi été créées dans le but de fournir aux médecins des outils appropriés pour établir des diagnostics plus rapides et plus précis et prescrire le bon traitement à leurs patients. Le secteur de la e-santé devrait connaître un taux de croissance annuel moyen de 30 % entre 2018 et 2025, avec un taux encore plus élevé en ce qui concerne l’utilisation de l’intelligence artificielle dans le secteur de la e-santé (50 % de TCAM pour la même période de prévision). Le secteur de la santé mentale a vu de nombreuses startups se montrer à la hauteur de la situation et créer des solutions numériques pour lutter contre divers troubles et maladies, dont la dépression.

 

Des startups comme Genomind se sont concentrées uniquement sur les tests génétiques pour aider les professionnels de santé à traiter les patients souffrant de maladies mentales, y compris la dépression. D’autres ont intégré le machine learning, comme Mindstrong Health, qui aide à diagnostiquer les patients grâce à un processus innovant appelé phénotypage numérique. De nombreuses entreprises se sont également attelées à la thérapie en ligne, comme Talkspace, ou à la téléconsultation, comme Babylon Health.

 

Nombre de ces startups s’inscrivent dans le cadre de la croissance actuelle observée dans le domaine des soins de santé personnalisés. Les professionnels de santé ont désormais la possibilité d’offrir un traitement hautement personnalisé à leurs patients en accédant à des informations génétiques ainsi qu’à d’autres données de santé essentielles de plus en plus souvent recueillies par de nouveaux moyens technologiques, comme l’utilisation d’appareils portables pour surveiller les signes vitaux d’une personne.

 

L’intelligence artificielle s’attaque aux traitements antidépresseurs

 

La startup notée Taliaz est l’un des acteurs émergents qui proposent des options de traitement sur mesure de la dépression, en s’appuyant sur la génomique et des modèles d’intelligence artificielle propriétaires. La startup israélienne a développé Predictix, une plateforme destinée à aider les médecins à fournir à leurs patients le traitement antidépresseur adéquat. Les professionnels de santé qui utilisent cette solution reçoivent un rapport personnalisé pour chaque patient qui comprend des informations prédictives sur la façon dont il pourrait réagir aux antidépresseurs disponibles. Les résultats s’appuient sur la constitution génétique et le dossier médical du patient, en plus des données de l’étude collaborative STAR*D sur le traitement de la dépression.

Le processus est simple : les patients doivent seulement fournir un échantillon de salive et remplir un questionnaire. Les professionnels de santé, quant à eux, accèdent aux rapports de patients grâce au logiciel de la startup. L’analyse génétique proposée par Taliaz aide les médecins à prendre une décision plus sûre concernant le traitement antidépresseur à prescrire, ce qui réduit le temps nécessaire pour calibrer le bon traitement et par conséquent diminue les risques d’effets secondaires.

 

Taliaz se place dans le top 20 % des startups notées par Early Metrics, notamment grâce à l’expertise derrière le projet, qui constitue l’une des principales forces identifiées : Dekel Taliaz, le PDG, est docteur en neurobiologie et comportement et a mené des recherches sur les mécanismes génétiques en jeu dans les troubles de l’humeur. Demain, le nombre croissant de concurrents sur le marché pourrait devenir un défi majeur pour Taliaz, car il sera plus difficile de s’assurer des parts de marché au fil du temps. Toutefois, cet acteur innovant reste bien placé pour se développer à l’avenir.

 

 

Dans l’ensemble, il est agréable de constater que Taliaz et de nombreuses autres startups dans le domaine de la e-santé réalisent des progrès importants vers un traitement plus efficace et personnalisé de la dépression. Il faut espérer que cette tendance permettra de trouver d’autres solutions pour prévenir ce trouble mental, par exemple en créant de nouveaux environnements professionnels et scolaires mieux adaptés pour réduire le stress, un facteur important de déclenchement des épisodes dépressifs.

Sur le même thème

Tous nos articles